Skip to main content Skip to search

Prêt travaux

Le prêt personnel non affecté

Le prêt personnel consiste en une somme que l’emprunteur peut utiliser librement. Cette formule a l’avantage de la flexibilité, puisqu’aucun justificatif de l’affectation des fonds n’est exigé par le prêteur.

Elle s’adresse notamment aux personnes qui prévoient de réaliser les travaux elles-mêmes au lieu de passer par un professionnel (par le souscripteur, ses parents, ses amis…), car aucune facture d’achat de matériaux ou de main-d’œuvre n’est réclamée.

L’autre avantage est le déblocage très rapide des fonds ; ceux-ci sont mis à disposition aussitôt que la demande de prêt est acceptée. De plus, le Taux annuel effectif global (TAEG) est généralement moins élevé, car il n’y a pas de frais de dossier à payer, d’assurance décès-invalidité à souscrire, ni de garantie du type hypothèque ou caution à fournir. Le remboursement par anticipation du prêt ne donne lieu à aucune pénalité.

Le crédit affecté

Le crédit affecté consiste en une autre somme d’argent utilisée spécialement pour un projet précis. Dans le cadre d’un prêt travaux, on dit que le crédit est affecté à la réalisation de travaux.

Autrement dit, le capital emprunté doit être affecté aux travaux pour lesquels il a été contracté, à l’exclusion de toute autre destination. Le prêteur est d’ailleurs en droit de réclamer les devis et factures de l’entreprise, de l’artisan ou de tout autre professionnel (électricien, plombier, menuisier, etc.) retenu pour le chantier.

En plus d’offrir une solution moins onéreuse qu’un prêt personnel non affecté, l’emprunteur profite également d’une sécurité plus accrue.

En effet, si le prestataire ne respecte pas ses engagements, il est possible de résilier le contrat de prêt correspondant. Ce type d’emprunt est obligatoire lorsqu’il est associé à un éco-prêt à taux zéro.

Aussi bien pour le prêt personnel non affecté que le crédit affecté, le capital ne peut être inférieur à 200 € et est plafonné à 75 000 € à un taux compris entre 2,5 % et 7,75 %, mais peut atteindre 10 %. Il varie notablement selon le profil de l’emprunteur et la nature du prêt sollicité. Les fonds sont versés en une seule fois, et remboursables avec les intérêts sur 5 ans, parfois jusqu’à 10 ans.

Certains emprunteurs choisissent de financer leurs travaux en souscrivant un crédit renouvelable. Il s’agit d’une réserve d’argent disponible en permanence dans laquelle le souscripteur puise à volonté et qui se reconstitue à mesure qu’il rembourse les montants consommés.

Lorsque les travaux sont destinés à faire baisser la consommation énergétique de la maison ou l’appartement, ou à substituer certains équipements par des installations plus écologiques, certains établissements bancaires et de crédit accordent des prêts travaux spéciaux régulés par l’État.

Ils financent par exemple la pose d’une chaudière basse température ou à condensation, la pose de panneaux solaires, ou encore le remplacement des fenêtres classiques par du double ou triple vitrage pour une meilleure isolation thermique.

Le PAS

Le Prêt d’accession sociale, attribué selon des critères sociaux, finance des travaux d’économie d’énergie dans le logement d’un coût minimum de 4 000 €, l’acquisition ou la construction d’un habitat neuf, ou encore l’achat d’un bien ancien nécessitant ou non des travaux. Il exclut toute opération sur une résidence secondaire ou un bien locatif.

EnglishFrenchItalianPortugueseRussianSpanish