Skip to main content Skip to search

Rachat de crédit

Qu’est-ce que le rachat de crédits ?

Le rachat de crédits, qui permet une réduction des mensualités de tous ses crédits en cours, séduit un nombre croissant de Français. Avec le développement d’Internet, une demande de regroupement de crédits peut même se faire directement en ligne. Mais il est essentiel de comprendre les fondamentaux de cette opération, les pièges et les bonnes pratiques avant de s’engager avec un prestataire ou un autre.

Également désigné par « regroupement de crédits » par le public et les établissements de crédit, le rachat de crédits est une opération de plus en plus courante en France, notamment à cause du très faible niveau actuel des taux d’intérêt. Elle a d’ailleurs largement soutenu l’activité sur le secteur pendant plusieurs mois, pendant que la demande de nouveaux prêts peinait à reprendre.

Le principe de ce montage financier est relativement simple : les ménages endettés s’adressent à un établissement autre que celui qui leur a initialement accordé les fonds. Ce dernier solde l’ensemble de ces crédits auprès des différents créanciers, même s’ils sont de différentes natures, et les remplace par un nouveau contrat à un taux parfois plus attractif mais surtout d’une durée plus longue.

Pour les bénéficiaires, les avantages sont multiples.

1-Le premier est une réduction significative du montant de chaque mensualité par rapport à la somme des dettes regroupées. Pour ceux qui souhaitent concrétiser des projets, cette solution offre en sus la possibilité de bénéficier d’une trésorerie supplémentaire.

2-Par ailleurs, au lieu de traiter avec plusieurs créanciers, le bénéficiaire n’a plus qu’un seul et unique interlocuteur : l’établissement qui a racheté ses crédits. Et le nouveau contrat ainsi octroyé signifiant une mensualité unique, sa gestion financière personnelle est grandement facilitée, avec un contrôle rapide des relevés d’opérations bancaires.

3-Enfin, le rachat crédit est ouvert à toutes les personnes ayant des emprunts en cours ; dans le cas d’un crédit immobilier, la solution est accessible aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires de leur résidence principale, ainsi qu’aux personnes hébergées par un tiers ou logées par leur employeur.

Pour que ces réductions de mensualités soient possibles, outre l’application d’un taux parfois plus faible, la durée de remboursement est allongée. La contrepartie : le coût total du crédit va augmenter proportionnellement.

Le rachat de crédits est possible pour pratiquement tous les types de crédtis à la consommation. Sont ainsi éligibles :

  • les crédits travaux,
  • les crédits auto,
  • les prêts personnels,
  • les crédits renouvelables,
  • les découverts bancaires,
  • les emprunts immobiliers sous toutes leurs formes (taux fixe ou variable, avec ou sans hypothèque).

Sont en revanche exclus toutes les dettes professionnelles, de même que les retards de règlement de l’URSSAF ou de la TVA. Les inscriptions FCC/FICP peuvent également être rédhibitoires.

Ce type de regroupement de prêts concerne spécifiquement les crédits à la consommation, qui sont rassemblés et transformés en un seul et même contrat, sans exiger de l’emprunteur de fournir une garantie hypothécaire. Tous les consommateurs qui ont la possibilité de contracter des prêts à la consommation peuvent de la même façon se lancer dans un rachat crédit, sans restriction.

Le rachat de crédits consommation et immobilier

Cette forme de rachat de prêts consiste à regrouper d’anciens emprunts de nature différente. Ainsi, avec cette opération, l’établissement financier propose de réunir dans un emprunt unique plusieurs crédits à la consommation ainsi qu’un prêt immobilier.

Et le rachat de crédit immobilier alors ?

Dans cette catégorie, spécialité de Meilleurtaux.com, ce sont uniquement des emprunts immobiliers qui sont rachetés à des conditions plus avantageuses. Contrairement aux deux précédents types de restructurations, celui-ci n’est pas considéré comme un regroupement/rachat de plusieurs crédits, puisqu’il ne concerne que le « prêt à l’habitat ».

À noter : le rachat de crédit immobilier ne doit pas être confondu avec la renégociation de prêt immobilier ! En effet, le rachat de crédit immobilier consiste à négocier un taux préférentiel auprès d’un établissement concurrent autre que celui dans lequel le prêt a été accordé. Tandis que la renégociation de crédit immobilier porte sur une (re)négociation auprès de la banque prêteuse.

Pour proposer un nouveau contrat qui vous permet de réduire le montant de votre mensualité, l’organisme financier commence par totaliser les sommes que vous devez encore au titre de vos dettes en cours, qu’il s’agisse d’un prêt immobilier, d’un crédit automobile, d’un prêt personnel ou un autre crédit à la consommation.

Il se penche ensuite sur vos dépenses courantes prévisibles et incompressibles. Ajoutées à vos remboursements, elles sont déduites de vos revenus afin de connaître votre reste à vivre, votre niveau d’endettement et votre capacité de remboursement.

Le principal critère d’acceptation d’un rachat d’emprunt est le taux d’endettement. Cet indicateur se calcule simplement suivant la formule suivante : Taux d’endettement = Charges récurrentes / Revenus

EnglishFrenchItalianPortugueseRussianSpanish